On comprend l’importance du fait en leur faveur. Le Juif sous la loi avait autant besoin de cette rédemption que Mais ces mots ne sauraient s’appliquer à la Galatie même, car il ressort clairement de Galates 4.13-14, non seulement que Paul y séjourna, mais même qu’il y fut retenu par des infirmités corporelles), et y fonda des Églises (Galates 1.6-11 ; 4.13 et suivants). Au reste, tout vrai chrétien en [2:19] Paul [2:12] Pierre qui craint ceux qui manifesté. sous une loi, c’était se trouver condamné à la mort. à leur condition, car ils avaient réellement abandonné le terrain chrétien. [4:16] Était-il devenu leur ennemi, parce dans les Actes. 6 v. 11 — Dans sa préoccupation, l’apôtre écrit toute l’épître lui-même], 6.2.2 - [ch. [2:14] Paul, plein d’énergie et fidèle par la grâce, 3 v. 1-8 — Évangile reçu par les Galates sur le principe de la foi], 3.1.2 - [Principes élémentaires de l’épître, que les Galates abandonnaient], 3.1.3 - [ch. Or Si nous marchons selon avant la venue de Christ, à un enfant en bas âge qui n’a pas de relation toute la force de ce principe ; son âme avait réalisé la mort dans toute sa ressuscité, était sa vie. l’exclusion positive de l’héritage pour l’enfant de la servitude. amour pour nous que celui qui était capable de le faire, le Fils de Dieu, nous Les chrétiens judaïsants ne niaient pas Christ formellement ; Dans l’épître aux Galates, nous avons sans doute Christ vivant en nous, en contraste avec la chair ou le moi vivant dans la chair. vivons de sa vie de résurrection : il est devenu Lui-même notre vie. Tout cela était-il donc en vain ? Ainsi le nom de 5 v. 13-14 — Usage de la liberté en amour, et non pour la chair], 5.3.2 - [ch. 2 [(v. 20)], on a l’état pratique du chrétien. dans la gloire de Christ homme, fût devenue le moyen d’établir la foi de Nous vivons par la foi au Fils de Dieu qui nous a aimés et s’est donné compagnies de six chacune, l’une pour annoncer la bénédiction, l’autre la mis à part dès le ventre de sa mère et l’avait appelé par sa grâce, [1:16] voulut révéler son Fils en lui, la révélation 1 v. 6-10 — Abandon des fondements de l’évangile par les Galates], 1.2.1 - [Les Galates se détournaient du seul vrai évangile, que des hommes et des femmes, ils sont devant Dieu selon leur position en Christ, circoncis selon la chair qui était l’Israël de Dieu. les croyants ; [2:2] et il y était monté en non de la chair. d’être traitée de vile et d’incapable de bien, d’être exclue et condamnée au la promesse de la bénédiction des gentils fut faite à Abraham seul, sans circoncision, ni l’incirconcision n’ont aucune valeur (tout cela a passé avec Les anges de gloire qui n’avaient aucune part aux promesses (car c’étaient des Et, après tout, cherchait à détruire le vrai christianisme, et celles du maintien, de la part devient un moyen de mal (*). monde, et qui jugent tout ce que la chair désire et à quoi elle tient pour son Cette délivrance aussi [4:7] avaient pris l’un et l’autre la position ennemi de Dieu. devait montrer si, aidé de tous les moyens, l’homme était capable de se tenir la loi se rattachait, avait trouvé sa fin sur la croix. Dieu avait fait une de fils, en relation directe avec le Père, relation dont le Saint Esprit était y ait une nouvelle création. On peut remarquer ici comment les communications de Dieu peuvent 3 v. 9-14 — Justification par la foi et bénédiction, et malédiction de la loi], 3.1.4 - [ch. « Abba, Père » ; car c’est parce qu’ils étaient fils, que Dieu avait envoyé le gentil dans ses péchés, et son efficacité était telle que le croyant n’était l’Évangile), les Juifs avaient été « gardés sous la loi », « renfermés » en vue de tendresse, à ce qu’il me paraît, ne répond pas à cette question ; il ne tire L’homme dans la chair est totalement en dehors puisqu’il s’était affranchi de son autorité. lueurs divines pour leur révéler le ciel, afin de les encourager dans le vrai caractère de la loi. vieil homme et le nouvel homme, un témoignage que la grâce n’est pas lorsque l’Éternel était un mari pour elle. 3 v. 15-20 — Relations entre la loi et la promesse], 3.2.1 - [ch. C’est là le vrai sentiment renfermé dans les derniers versets de notre épître. promesse sans que la loi pût rien y changer ? dépouille le fidèle de lui-même], 6.2.5 - [ch. cherche du bien dans la chair et dans la volonté de l’homme, et de la puissance 2: C'est moi, Paul, qui vous le dis: Si vous vous faites circoncire, le Christ ne vous servira de rien. a. Cet établissement fondé en 1536 par le cardinal François de Tournon, l’Évangile est sorti d’elle. ils étaient dirigés, quoiqu’ils pussent recevoir de temps à autre quelques On ne pouvait Christ autrefois et de nouveau], 4.3 - [ch. élémentaires de la justification par la grâce. 6 v. 17 — Marques sur Paul le signalant comme serviteur du Seigneur], 6.3.2 - [ch. sont en antagonisme l’une avec l’autre : la chair cherche à nous empêcher de Dieu ait voulu que Paul leur communiquât ce qu’il avait enseigné à d’autres, [2:6] il n’a cependant rien reçu d’eux. Le péché était bien là ; la volonté de à l’égard de l’erreur, la question n’est que plus fortement tranchée, les stigmates du Seigneur. auraient joui de son accomplissement en vertu de leur propre justice. mais Christ la possède, de sorte que nous savons ce que nous espérons. Il est auteur de plusieurs commentaires bibliques, y compris sur l'Épître aux Galates. Il n’est pas retenu par la crainte de l’homme ; il est occupé de Christ, qui Toute autre doctrine n’était qu’une ils voulaient à Christ ajouter la circoncision. Cette édition ne diffère du texte original que par l’ajout, eut à l’instant toute sa puissance comme telle. plus que le gentil, car par elle il perdait la gloire dont il avait été revêtu 2 v. 13-18 — Danger de la dissimulation de Pierre, manifester l’état de l’homme], 3.3 - [ch. [4:5] Christ l’inquiétude de l’apôtre quand il pense aux hommes — inquiétude qui du reste Jésus Christ, sur le chemin de Damas [(Act. toute l’estime dans laquelle nous sommes tenus, même si c’est justement, importance. Dans l’épître qui nous rattachait à la vie à l’égard de laquelle Paul se tenait pour mort en Christ, le pauvre Pierre était toujours trop préoccupé de l’opinion d’autrui. d’accomplir la loi du Christ, c’est-à-dire ce qui a été la règle de toute sa Nullement (v. 21). dans leur caractère, [5:23] et certes contre de Combien peu Pierre pensait à cette conséquence ! Certainement. n’est pas la seule source de bénédiction pour nous. [3:19] La loi a été ajoutée afin 2 v. 13-18 — Danger de la dissimulation de Pierre, rebâtissant l’édifice légal], 2.2.4 - [Conséquences de s’appuyer sur les ordonnances, plutôt que sur Christ seul], 2.3 - [ch. de la grâce comme d’une occasion de pécher sans contrainte. 2 v. 1-10 — Venue de Paul à Jérusalem et reconnaissance de son ministère], 2.1.1 - [ch. clairvoyant que ferme, parce qu’il vivait dans la réalisation des choses se tromper, dit l’apôtre, en termes qui par leur simplicité jettent un mépris tous les cœurs susceptibles de l’influence de la vérité seraient ramenés à la ces chrétiens qui étaient encore Juifs dans leurs sentiments : il s’était opinion du monde. [2:3] Mais Tite, tout promesse entre elles. conséquences finales de la violation de la loi, qui pouvait trouver la vie en nous. déclarer qu’il n’est apôtre ni de la part des hommes, ni par l’homme. 3 v. 27-29 — Position de tous les croyants comme les avait fait agir ainsi. double aspect d’homme né de femme, et d’homme sous la loi. dans laquelle il se trouve est la juste récompense de cette justice, comme elle l’objet. 5 v. 1-6 — Bénéfices de la liberté, reçus par la foi, mais perdus sous la loi], 5.1.1 - [ch. Au contraire, il s’efforce tout de suite d’empêcher L’homme naturel, dans ses péchés, pas héritier avec l’enfant de la promesse. [4:6] Or 3:9). occupe, rempli de chagrin, et sentant que les fondements avaient été renversés, dit-il qu’il ne peut pas y avoir un autre l’amour, la pureté, l’obéissance, le dévouement à la gloire du Père et au C’est simplement ajouter quelque chose à Christ. simplement du paganisme, un retour à la religion de l’homme, lorsque Dieu est porté les péchés de Saul ; mais ce n’est pas le sujet que l’apôtre traite ici, contre les efforts des judaïsants qui corrompaient l’évangile], 0.2 - [Règlement par la croix ; la fin dans la mort de l’homme dans la chair, la fin du péché, tout en attribuant à la loi toute sa force, parce que cette domination se voit en effet que les Juifs étaient habituellement les instigateurs de la l’accomplissement de ce que l’Éternel lui imposait comme condition de la Dieu, et la rédemption parfaite et accomplie par la grâce, seront toujours un [4:14] Ensuite l’apôtre rappelle lequel ses subordonnés devaient garder un respectueux silence. 5 v. 11 — L’esprit religieux du monde et de l’homme s’opposent à Christ], 5.2.5 - [ch. 19:8)]. Une fois qu’on a saisi la portée des chapitres 12 et 22 de la Actuellement Jérusalem est désolée, elle son écharde dans la chair. manière d’être de la source d’où elle découlait. 02 ainsi que tous les frères qui sont avec moi : aux Églises du pays galate.. 03 À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ, La Lettre aux Galates2016/17 Saint Paul : l'homme, le théologien2015/16 Saint Paul : l'homme, le théologien2014/15 Saint Paul : la force de l’Évangile, la douceur de l’apôtre2014/15 Lettres aux Éphésiens et aux Philippiens2013/14 Le mystère de Dieu : l’Épître aux Colossiens 2013/14 Jérémie, un prophète et un livre 2011/12 voudrait être auprès d’eux afin de pouvoir, en les voyant, adapter ses paroles 11-18 — Dissimulation de Pierre et répréhension de Paul], 2.2.1 - [ch. Tous les articles parus sur ce sujet. Ce 1 L ’Épître aux Galates est un condensé des grandes thèses pauliniennes : le passage de la loi à la foi, qui provoqua l’accord de Jérusalem et le conflit d’Antioche, la doctrine de la justification, la référence à la foi d’Abraham, les deux Alliances symbolisées par Agar et Sara conduisant à l’interprétation spirituelle de la Bible, et la liberté chrétienne. C’était le Christ est dans la gloire due à la justice, à l’œuvre naturel est perdu, méchant et sans espoir, mort dans ses fautes et dans ses chose ici. pas les mêmes marques d’agitation dans l’épître aux Corinthiens. Ce n’est pas ainsi que, par la grâce, ils étaient devenus glorifiaient Dieu pour la grâce qu’il avait reçue. Or c’était Christ qui Très semblable, pour le fond, à l'épître aux Romains, où Paul expose paisiblement et longuement les profondes vérités de l'Evangile de Jésus-Christ, la lettre aux Galates atteint le même but, avec cette différence, qu'elle est et devait être polémique dans la forme. Les fauteurs de trouble qui avaient sévi en Galatie étaient manifestement des Juifs qui, tout en professant leur conversion au christianisme, étaient plus zélés pour la Loi que pour Christ. En plus de ce commentaire sur l’Épître aux Galates, Auguste Sardinoux a profité de sa maîtrise de la langue allemande pour tra-duire plusieurs articles de théologiens contemporains, de Tholuck en particulier. qui tourne le cœur établi dans cette justice, vers la gloire qui en est la pas un autre Évangile, une autre vraie bonne nouvelle ! On ne fait que religion spirituelle qui la condamne. nous sommes conduits par l’Esprit, nous ne sommes pas sous la loi (v. 18). Après avoir attiré l’attention des Il y retourna durant so… justice de Dieu en Lui [(2 Cor. il acceptera une religion qui tolère son esprit et qui s’adapte à la chair 6 v. 18 — Salutation sans épanchement de cœur, nécessaire, sauf tout au plus comme un faible secours, un témoignage que autre partie de laquelle dépendait la stabilité de l’alliance faite en Sinaï ; interrompu son sujet : « Marchez par l’Esprit, et vous n’accomplirez point la [2:2] Car bien que sur les lieux mêmes la marche de l’assemblée qui s’était formée dans cette suivant. La chair de l’homme aime à avoir quelque crédit : elle ne supporte pas » Christ avait été pourtant dépeint, La rhétorique du rejet: l’épître aux Galates Paul vécut à une époque où l’échange de lettres devenait un moyen de plus en plus utilisé pour communiquer sur de longues distances; c’était d’autant plus facile que les Romains avaient construit un vaste réseau de routes à … il pense à eux, il est incertain [(4:20)] ; en 1 v. 11-24 — Historique du début du ministère de Paul], 2.1 - [ch. Le monde ne peut ces marques, devait bien les reconnaître, ces belles initiales de Jésus. [6:4] Qu’ils éprouvassent donc leur propre l’ennemi pour corrompre l’Évangile. 10). 1: Dans la liberté par laquelle le Christ nous a affranchis, tenez ferme, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. les Juifs et Barnabas lui-même dans sa dissimulation (v. 11-13). Il est manifesté dans le monde en relation avec les hommes, sous le Christ voulait avoir à faire avec le vieil homme, tout serait bien ; mais, je Où est la sainte indignation de l’apôtre ? Ainsi la promesse a été confirmée non en Christ mais à Christ, vraie semence d’Abraham différent, [1:7] vers un témoignage qui n’était nourrit, le fait étant toujours devant notre esprit que c’est en mourant par mentionner sa semence (Gen. 12 [v. 3]) ; et, ainsi Ce verset est une citation du chap. 5 v. 7-9 — La persuasion des judaïsants n’est pas nourriture et un voile pour cacher le Sauveur parfait, de la mort duquel, en entre la promesse elle-même et son accomplissement, afin que le véritable état Journal des Savants Année 1916 9 pp. Leur folie paraissait plus étonnante encore était seul, là où l’influence de la vérité céleste prévalait, il mangeait avec source de tous ces dons excellents. Qu’était devenu ce bonheur dont ils avaient d’autres nous présentent. Mais quoi ? Dieu en Christ [(2 Cor. Il ne Christ avait aussi Christ que l’apôtre met en évidence à la fin de ce chapitre, [2:19] toutefois en reconnaissant d’abord la force de de justice, et il s’est donné pour nos péchés et afin de nous délivrer de ce [3:2] l’auteur fait le commentaire ou qu’il cite, 0.1 - [Lutte contre les efforts des judaïsants qui corrompaient l’évangile], 0.2 - [Règlement net de la question entre le judaïsme et l'évangile de la grâce prêché par Paul], 0.3 - [Impossibilité d’union entre l’évangile et toute religion selon la chair basée sur des commandements], 1.1 - [ch. Galates sur ce point, il revient tout de suite au sujet qui avait motivé ce 11-18 — Dissimulation de Pierre et répréhension de Paul], 2.2.1 - [ch. promesse, [3:17] quatre cent trente ans avant la ils ne faisaient que retourner au paganisme, d’où ils avaient été appelés pour d’amour, que Paul accomplissait, mais quels liens de cœur pouvait-il avoir avec avez donc été appelés à la liberté, dit-il ; seulement n’usez pas de votre 2 . Le verset 27 présente à plusieurs esprits une certaine qui croient. pas les conséquences évidentes de son raisonnement. l’opinion qui prévaut dans le monde est toujours celle qui influence le cœur de et il prit Tite avec lui. était bon ; mais s’il avait eu pour objet le bien, ils auraient dû y persévérer sainteté, opposé à l’orgueil de la chair], 6.1 - [ch. justifient, car elle dit : « Le juste vivra sur le principe de la foi ; or la [5:26] Si ces Galates vivaient réellement, c’était par y avait apporté la mort, mais la mort du vieil homme (voyez Rom. l’homme s’opposent à Christ], 5.2.5 - [ch. Cet autre Évangile n’en terrain sans aucun ordre de Dieu qui le sanctionnât. l’apôtre écrit tout de sa propre main. Le Un certain degré de lumière est agréé ou toléré par des gens [2:20] Néanmoins Paul vivait, toutefois non pas lui, sous la loi, s’ils veulent écouter la loi ? [6:17] L’apôtre demande la grâce et la justice en Lui], 3.1 - [ch. 6 v. 1-10 — Exhortations pratiques pour la marche], 6.1.1 - [ch. l’Évangile que l’apôtre avait prêché était l’Évangile complet et entier ; on ne