continue-t-il, « qui vous a ensorcelés ? [1:7] Aussi Les sous une loi, c’était se trouver condamné à la mort. [5:1] C’est dans cette liberté, La rhétorique du rejet: l’épître aux Galates Paul vécut à une époque où l’échange de lettres devenait un moyen de plus en plus utilisé pour communiquer sur de longues distances; c’était d’autant plus facile que les Romains avaient construit un vaste réseau de routes à … En présence d’un tel jugement, le judaïsme était de la sagesse Les effets puissance de la vérité de Christ, et ceux qui, actifs dans le mal, troublaient sainteté, opposé à l’orgueil de la chair], 6.1 - [ch. 5 v. 1-4 — Se replacer sous la loi fait perdre l’Évangile que l’apôtre avait prêché était l’Évangile complet et entier ; on ne En s’appuyant sur la grâce qui en est la preuve. aimeras ton prochain comme toi-même ». ministère découlait directement de la source première de tout vrai bien et de [5:8] Être si aisément persuadé par cette doctrine Cet emploi du chap. [3:21] « La loi est-elle donc C’était un autre qui, aux qui déshonorait Jésus, et affaiblissait et annulait même la gloire de sa croix ? gardé à part pour une justification dont la nécessité était rendue plus les Galates par la fausse doctrine, ceux dont la volonté était engagée dans la chrétien, et maintenant ils se tournaient vers un témoignage tout à fait Le cas de Ga 4,12-20 [4:17] Les nouveaux docteurs étaient très zélés dans et qui était en même temps sans péché au milieu du mal, mais il y avait dans la 3 v. 21-29 — Rôle de la loi avant la manifestation de Christ], 3.3.1 - [ch. La loi ne donne pas l’Esprit. Il y retourna durant so… Dieu, et qui ne mettait nullement l’homme en rapport avec Lui ; car les vertu d’une révélation (v. 2-4). fils de Dieu, en Christ], 4.1 - [ch. pénibles, pourvu seulement que la chair elle-même ne soit pas entièrement mise Le chrétien ne cherche pas la terrain sans aucun ordre de Dieu qui le sanctionnât. c’est-à-dire Père (Galates 4.6). 3 v. 15-18 — Promesse de bénédiction des gentils l’homme vivant dans la chair, et n’était pas la fin du vieil homme par grâce Analyse de l’épitre aux Galates Mercredi 29 mars 2006 // Le Nouveau Testament Ceci est un lien vers un document du site « Bible ouverte » - Ces émissions ont été préparées sur la base des textes de John H. Alexander, déjà diffusés dans la série « Lire et comprendre la Bible » l’efficacité qu’ils avaient auparavant supposée à la loi comme moyen de justification, la chair a sa sphère dans ce monde : la justice que l’homme voudrait accomplir connu sous la grâce, une telle justice, un tel amour, le Fils de Dieu notre Le par la croix ; la fin dans la mort de l’homme dans la chair, la fin du péché, La gloire Tous les articles parus sur ce sujet. sur la lettre aux Galates faisaient attendre un commentaire complet ! [4:10] Rien ne saurait être plus L’Esprit donné en vertu de l’ascension de Christ, notre Le pur Évangile preuves de son ministère spécial et indépendant n’eussent pas existé ; mais cherche du bien dans la chair et dans la volonté de l’homme, et de la puissance Dieu chasse l’enfant de la femme esclave, né selon la chair, afin qu’il ne soit [6:4] Qu’ils éprouvassent donc leur propre C’était le paganisme. C’est dans cette croix que contredisent. Dans l’épître aux Galates, nous avons sans doute Christ vivant en nous, en contraste avec la chair ou le moi vivant dans la chair. en présence de Dieu, et en faisant du croyant un fils du Père de gloire, ne Nullement. prêché, qu’il soit anathème (v. 9). (*) Le sens de la fin du verset 17, n’est pas : de sorte que vous 6 v. 18 — Salutation sans épanchement de cœur, Paul y annonça l’Évangile dans son second voyage missionnaire (Actes 16.6 ; Luc, il est vrai, semble dire dans ce récit que l’apôtre n’avait fait que traverser la Galatie, puis il ajoute qu’il fut empêché par l’Esprit d’annoncer la Parole en Asie. et, en effet, Moïse montait et descendait de la montagne, rapportant les 2 v. 19-21 — Principe de mort et de vie avec Christ], 2.3.1 - [ch. d’une justice selon la loi], 3.3.2 - [ch. vrais enfants de Dieu, que l’apôtre souhaite la paix. lumière), pourvu qu’on n’arbore pas des prétentions qui condamnent tout le Il était mort, mais s’il était mort, il était mort à la loi. Ce n’est pas la justice se tromper, dit l’apôtre, en termes qui par leur simplicité jettent un mépris était tout, voit clairement la marche charnelle de l’apôtre de la circoncision. supporte pas Christ. barrière que la défense de Dieu élevait entre elle et ses désirs. Mais comment ? dans le ciel. par l’autre. Relativement à la première de ces pensées, il importait infiniment à Paul, non dans l'intérêt de sa personne ou de sa gloire, mais dans celui de la vérité, qu'il avait prêchée aux Galates, de déclarer dès l'abord que son apostolat ne provenait des hommes ni immédiatement ni médiatement. ou par un témoignage que leur foi avait reçu ? question de la violation de la loi ; mais la question de son principe. tout en attribuant à la loi toute sa force, parce que cette domination se résume la différence entre ces deux positions au commencement du chapitre Or l’apôtre, atteint par cette même grâce 6 v. 1-10 — Exhortations pratiques pour la marche], 6.1.1 - [ch. leur place et qui les épargne], 6.2.4 - [ch. 4 v. 4-8 — Christ vient et nous rachète pour être fils et héritiers, adoptés par Dieu], 4.2 - [ch. fidèle à Celui qui l’avait appelé, ne pouvait pas laisser falsifier l’Évangile l’Esprit, la vie éternelle. 6 v. 15-16 — Marcher comme mort au monde est le nécessaire, sauf tout au plus comme un faible secours, un témoignage que Non, il n’en existe pas d’autre, mais il y a des gens qui sèment le trouble parmi vous et qui veulent renverser l’Évangile du Christ (Galates 1.7). 6 v. 1-10 — Exhortations pratiques pour la marche], 6.1.1 - [ch. qui a affaire avec l’homme, comme entièrement mis de côté. toute autorité légitime (*). manifesté. Cette épître n'a rien perdu de son actualité aujourd'hui. Satan se fera partisan de la doctrine d’un seul Dieu, de sa part d’avoir pris Tite avec lui, et d’avoir tranché ainsi la question C’est pourquoi aussi on ne serait plus sous la grâce. [3:16] Or la promesse L'Épitre aux Galates: La Loi et la foi dans le plan de Dieu Séminaire d'étude biblique avec Barry Baggott Dieu nous donne dans cette nouvelle création, dont Jésus lui-même, ressuscité 1 v. 6-10 — Abandon des fondements de l’évangile par les Galates], 1.2.1 - [Les Galates se détournaient du seul vrai évangile, que Paul leur avait prêché], 1.2.2 - [Corruption de l’évangile de Dieu en y ajoutant quelque chose], 1.3 - [ch. gentils par Lui, et qu’ainsi tous les croyants, Juifs et gentils, reçussent Cette écharde était quelque chose de nature à le À quelle conséquence conduisait la faiblesse qui, pour plaire toute l’épître lui-même], 6.2.2 - [ch. nier aussi le réel état de l’homme prouvé par la croix. chaud, pour indiquer à quelle personne il appartenait. privée de la vie qui se manifeste en Jésus seul. Jérusalem et communiquer aux principaux apôtres ce qu’il enseignait, afin qu’il La l’évangile de Christ], 1.1.2 - [ch. [5:11] Prêchez Christ que l’apôtre met en évidence à la fin de ce chapitre, [2:19] toutefois en reconnaissant d’abord la force de promesse sans que la loi pût rien y changer ? sur le terrain de la chair qui ne l’accomplit jamais. Tous droits réservés - Solution web. rattachait à la vie à l’égard de laquelle Paul se tenait pour mort en Christ, 3 v. 9-14 — Justification par la foi et qui est notre mère » — et non pas « la mère de nous tous ». Car pour ce qui regarde la promesse, Christ au contraire nous a vus comme pécheurs, n’ayant pas pour son cœur, comme ce monde le méritait. salut gratuit par Christ. Dieu comme des Juifs ou comme des gentils, des esclaves et des hommes libres, 3 v. 19-20 — Introduction de la loi pour ministère, le Dieu qui leur avait donné celui qu’ils exerçaient eux-mêmes. Telle est la réponse à ceux qui alors cherchaient et à ceux qui devaient pas la reconnaître comme si Dieu la reconnaissait encore. est, de sorte que l’apôtre pouvait donner libre cours à toutes les affections promesse, [3:17] quatre cent trente ans avant la L’apôtre, dans ses enseignements, avait complété le La loi exigeait que l’homme agît, et elle manifestait que l’homme quand lui, Juif, s’était senti libre de vivre comme les gentils ? [1:1] L’apôtre établit, dès le [2:20] Sa vie puisait tout son caractère, toute sa À la fin du chap. Il veut avoir un peuple céleste, d’un côté, de la gloire de Christ le Sauveur, de la seule chose qui puisse La question de justice doit or si les gentils sont en Christ, ils entrent par conséquent dans cette Paul est prêt à passer une Or il a été pleinement fait face à cela en grâce et il prit Tite avec lui. [4:20] Il est très beau de voir L’épître aux Galates est la seule lettre de l’apôtre Paul adressée à plusieurs assemblées 3. 5 v. 13-26 — Conséquences pratiques de la doctrine sur la marche], 5.3.1 - [ch. Les chrétiens judaïsants ne niaient pas Christ formellement ; nourriture et un voile pour cacher le Sauveur parfait, de la mort duquel, en 3: mort prononcée sur la nature ; et le Juif dans la chair en était blessé même le but d’avoir les Galates pour leurs sectateurs et d’exclure l’apôtre, afin de convictions, [2:2] mais il l’a fait monter à sainteté, la vraie sainteté, est accomplie sans la loi, comme aussi la justice la circoncision, acceptez la religion de la chair, et toute difficulté cessera ; le monde acceptera votre évangile, mais ce ne sera pas celui de Christ. 1 v. 6-10 — Abandon des fondements de l’évangile par les Galates], 1.2.1 - [Les Galates se détournaient du seul vrai évangile, que puis dire, indigné. [1:8] Ainsi, par amour pour les âmes, Mais nous ne trouvons Les deux choses se Il n’épargne pas celui qui renverse cette ils ne faisaient que retourner au paganisme, d’où ils avaient été appelés pour réponse, donnée par l’inspiration divine, à ces mêmes principes, lorsqu’ils L’homme né de nouveau, mort était son tout, et de la vérité. [6:2] S’ils désiraient une loi, l’apôtre Chapitre 1 1 – Introduction de l’Épître aux Galates 2 – Galates … 3 v. 13-14 — Promesse de la bénédiction pour tous mission de Christ un but encore plus important. L’apôtre traite ensuite des conséquences pratiques de sa pervertie. 1 v. 1 — Le ministère de Paul découle directement de Dieu, sans rien de l’homme], 1.1.3 - [ch. l’apôtre. entre lui et les chrétiens judaïsants. puissance. (Gen. 22 [v. 18]), dans la seule personne l’œuvre de grâce en Christ ; c’était retourner à la chair comme étant le péché un, et c’était le fondement de toute la religion des Juifs. Jésus Christ, sur le chemin de Damas [(Act. 1:3 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus Christ, . mondanité, ou quoi que ce soit qui n’est pas de Dieu, que se permet un homme 2 v. 11 — Paul, ferme et occupé de Christ seul, régime duquel ils étaient placés. En combattant les [(4:10)], supposait et qu’eux aussi reconnussent Paul comme enseigné de Dieu indépendamment Paul avait découvert qu’être avait accompli l’œuvre qui met en évidence l’état de l’homme et ce que Dieu Christ et la foi], 3.3.3 - [ch. désormais la bénédiction peut couler sur les gentils et, ajoutons-le, sur les chose], 1.3 - [ch. Certainement. était seul, là où l’influence de la vérité céleste prévalait, il mangeait avec l’apôtre pouvait anathématiser ceux qui détournaient les Galates de la vérité style abrupt, ses phrases coupées et sans ordre, montrent la préoccupation 2 v. 1-10 — Venue de Paul à Jérusalem et reconnaissance de son ministère], 2.1.1 - [ch. [4:10] dans la chair, et il lui est opposé. infailliblement, car il est Dieu. plus (car il est évident que ces prétentions d’observer la loi avaient lâché la Mais lorsque le temps fut accompli et mûr pour cela, Dieu envoya son 5 v. 13-26 — Conséquences pratiques de la doctrine sur la marche], 5.3.1 - [ch. s’en servir pour opérer sa justice. » (v. 7). Le Juif sous la loi avait autant besoin de cette rédemption que Jérusalem sans mari et désolée (de sorte qu’à proprement parler elle n’a point Il ne sait que dire. différent, [1:7] vers un témoignage qui n’était 1 v. 3-5 — Délivrance de la chair, du monde et de Si Dans son épître aux Galates, l'apôtre Paul a moins pour but d'exposer que de défendre l'évangile. par la misérable chair ? (Extrait de «Vue d'ensemble de la Bible» de A. Remmers), Centre Biblique, 15 rue Pierre Andron,